12-De la forme du subjectile, de l'apparence d'un plan...



Si l'affichage ci-dessus ne vous semble pas correct, vous pouvez mettre à jour votre navigateur(Firefox ou Chrome conseillé) ou bien télécharger ce document au format PDF.

  • Aymeric T 3e4

    Lors de la réalisation de ces œuvres, nous devions travailler le subjectile et la perspective. Henri Matisse a dit que "Les quatre cotés du cadre sont parmi les parties les plus importantes d'un tableau" mais nous avons dus en faire abstraction et s'éloigner de notre support habituel. Par exemple de la dernière œuvre, la forme de son support permet d'amplifie la perspective.

    il y a environ 7 mois
  • Chloé L 3è3

    Lors de ce travail, nous avons utilisés la subjectile et l'espace suggéré. Nous avons dû employés la perspective pour modifier l'apparence d'un plan comme le faisait Pierre Soulage. Nous avons fait une représentation entre réalité et fiction. Ces œuvres nous montre une autre vision des arts plastiques.

    il y a environ 6 mois
  • Lisaf 3e2

    Ce thème a été très enrichissant car il m'a permis d'observer cet effet plastique très intriguent. En effet, il faut se concentrer sur l’œuvre pour bien la comprendre. j'ai trouvé très intéressant de travailler sur un support plat comme une feuille rectangle, puis au fur et à mesure de la voir se transformer en subjectile bidimensionnel. J'ai pu comprendre comment on pouvait utiliser des certains artifices pour créer de la profondeur et comment une œuvre peut changer grâce à la perspective.

    il y a environ 4 mois
  • Laura P 3ème2

    "De la forme du subjectile, de l'apparence d'un plan...", sujet qui demande une certaine réflexion.
    Lors de cette création, il a fallu prendre en compte l'espace suggéré : la profondeur, le volume ou le relief sur un plan. Créant son oeuvre à partir d'un subjectile choisi, le résultat final ne peut pas être du hasard. En faisant ce travail, il a fallu "jouer" avec les nuances du crayon à dessin, tout en créant un effet d'optique. Les oeuvres réalisées sont divers : abstraites, figuratives. Mais dans tous les cas, l'effet de la perspective reste étonnant.

    il y a environ 3 mois
  • Lise.TC 3ème2

    J'ai trouvé ce travail très intéressant car nous devions travaillé sur l'apparence de l'oeuvre et sur ce qu'elle est réellement.
    D'un côté, un espace littéral bidimensionnel et de l'autre, un espace suggéré tridimensionnel.
    Par exemple, RE.NA II A de Victor Vasalery nous donne l'impression qu'il y a une demi-sphère au centre de l'oeuvre alors qu'en réalité le subjectile est plat.
    Ces ''effets d'optique'' sont très souvent réalisables grâce à des courbes, des nuances de couleur, ...

    il y a environ 3 mois
  • Raphaël D 3e3

    Le subjectile créé un espace suggéré qui entraîne une tridimensionalité alors que le support était en faite un espace littéral. Lors de ce travail, nous avons pu nous apercevoir de l'effet d'optique dans une œuvre. Ce travail nous a permis de nous essayer à une forme d'art déjà pratiqué par des artistes comme Victor Vasarely ou Georges Rousse.

    il y a environ 3 mois
  • Myha B 3e5

    La forme du subjectile, était un travail qui m'a personnellement appris certaine chose sur le subjectile. Il peut être bidimensionnelle ou bien tridimensionnelle, cet effet est donné par des effets de contrastes, comme des ombres créé sur un Espace littéral. Tout comme Maurits Cornelis Escher qui lui donne vraiment des effets à ses oeuvres comme par exemple: " Équipartition spatiale cubique "

    il y a environ 3 mois
  • Loïs.R 3e5

    Ce travail nous a appris qu'on pouvait suggéré un espace grâce à la perspective, ce qu'y donnait l'illusion que le subjectile était tridimensionnel. Victor Vasarely le faisait très bien car nous avons l'impression que ses dessin était en trois dimensions comme les œuvres des élèves au-dessus. Nous avons joué avec les tons des couleurs pour obtenir cette illusion d'optique.

    il y a environ 3 mois
  • Elisa.C 3ème1 partie 1

    Pour changer le plan, il faut réfléchir sur la disposition des éléments comme par exemple suggérer un espace,des effets d'ombres, des lignes ou formes répétitives. Il faut travailler le plan pour lui donner une autre dimension. Le geste que l'on donne est important pour transformer le plan ce qui n'est pas forcement facile à faire. La matière, la forme, la couleur, les dimensions modifient et amplifient la transformation faite au support. J'ai appris à travers ce sujet l'importance des éléments que l'on place.J'ai beaucoup aimé à travers l'art tout ce que l'on peut arrivé à faire et découvrir. L’œuvre de Maurits Cornelis Escher
    Équipartition spatiale cubique a réussi à faire une *

    il y a environ 3 mois
  • Elisa.C 3ème1 partie 2

    *une illusion parfaite. Elle a crée une structure et une profondeur au support ce qui m'impressionne. Ce travail a fait l'importance du choix de la disposition des éléments placés .

    il y a environ 3 mois
  • Mickaël.G 3e4

    Pour cette réalisation, nous avons dû allier espace suggéré et espace littéral car nous devions travailler sur un support bidimensionnel et donner des perspectives à notre projet. Ce sujet est intéressant car j'ai découvert que donner de la profondeur à nos formes n'est pas si évident, et en comparaison, l'oeuvre "Bi-tupa" de Victor Vasarely nous donne l'impression que faire de la perspective sur un support plat est facile car avec des formes carrées, rectangulaires ou avec des cercle Victor Vasarely peut quand même suggéré de la profondeur ce qui est remarquable.

    il y a environ 3 mois
  • Robin.P 3e4

    Grâce à ce projet, nous avons pu apprendre à dessiner sur une feuille de dessin avec un effet bidimensionnel voir tridimensionnel. Pour créer un espace suggéré sur un espace littéral, il faut maîtriser justement les effets que je vous ai citer. Mais il faut réfléchir aussi à la disposition des certains éléments clef pour pouvoir obtenir une oeuvre réussi. Certains artistes ont fait carrière avec ce style d'art, je pense notamment à Georges Rousse ou encore Victor Vasarely.

    il y a environ 3 mois
  • Axelle.L3e3

    Pour ce thème, nous devions créer une illusion de dimension sur une feuille qui n'en a aucune. Nous avons crée un effet bidimensionnel ou même tridimensionnel afin e mettre en valeur une sorte "d'illusion d'optique". Dans ce projet, nous avons travaillé le subjectile et la perspective. Certains artistes ont,ou mènent, une carrière avec ce style d'art comme Georges Rousse ou Victor Vasarely qui émet dans ses œuvres un effet de profondeur très intéressant.

    il y a environ 3 mois
  • Maxime.D 3ème4

    Pour briser un espace littéral bidimensionnel il existe plusieurs moyens.
    Victor Vaserely ,lui dans sont œuvre "RE. NaII A"à décidé de choisir l'espace suggérer pour briser le plan .
    en effet en créant des courbes bien spécifiques et en rabattant le blanc, sorte de jeu d'ombre, il réussi à tromper l'œil, la boule semble en trois dimensions .
    Cette technique d'espace suggéré à été l'une des plus utilisés dans nos travaux pour ce faire les élèves ont aussi utilisé des jeux d'ombres comme avec l'escalier ou bien utilisées des courbes comme dans l'avant dernier dessin.

    il y a environ 3 mois
  • Emma.R 3e4

    Lors de la réalisation de ce projet, l'espace suggéré était primordial afin de modifier les apparences du plan. Lors de ce travail, nous avons principalement essayé de tromper l’œil à l'aide de nombreux jeux d'ombres, de contrastes, d'artifices, afin de modifier la profondeur et la vision que nous avons sur l'oeuvre. Victor Vasalery utilisait également le tridimensionnel afin de donner une certaine perspective à ses œuvres.

    il y a environ 3 mois
  • Axel.B 3°1

    Sur ce sujet, il fallait, avec des jeux de lumière une technique de dessin particulier,
    rendre en 3 dimension une oeuvre faite sur feuille.
    Victor Vasarely et Georges Rousse ce sont servit de ces technique pour créer leur œuvres, respectivement
    RE. NaII A et Éros.

    il y a environ 3 mois
  • Naïs.A3ème1

    J'ai trouvé ce travail assez intéressant, car suggéré l'espace était primordial.
    Pour ce projet il a été nécessaire de jouer avec les tons plus ou moins foncé et les superposition des dessins.
    Puis d''une autre part nous avons un espace littéral bidimensionnel et de l'autre, un espace suggéré tridimensionnel.
    Afin de bien répondre au sujet donné il a fallut aussi modifier le subjectile.
    Ce projet ressemble à l'oeuvre de Victor Vasalery (RE. Na II A), qui lui a jouer sur les tons,
    les foncés au premier plan puis les plus clairs au dernier plan ce qui rend cette oeuvre très réaliste.

    il y a environ 3 mois
  • JulineD3ème1

    Ce sujet était compliqué car il fallait de l'imagination pour donner vie au dessin. Le fait de créer des couleurs sombres ou lumineuse était intéressant.
    La matière, la forme, la couleurs et les dimensions sont les caractéristiques phares du subjectile. Le support reste un plan mais suggère aussi un espace en trois dimension : c'est un espace suggéré. Par fois, nous pouvions couper le subjectile afin de donner un aspect plus concret de la tridimension.
    L’œuvre de Maurits cornelis escher crée une parfaite illusion, on peut croire que c'est une photographie. Son œuvre est impressionnante que ce soit au niveau des profondeurs et des thons de couleurs choisis.

    il y a environ 3 mois
  • DamienS3ème5

    J'ai aimé travailler sur ce projet parceque j'ai essayé de casser la face plate de la feuille en jouant sur les games des gris grâce à l'utilisation de différents crayon de papier(B6,B2,H2). Ce qui m'a permis de suggérer un espace bidimensionnel ou même tridimensionnelle. Et le fait de modifier le support nous a aussi permis d'accentuer ou d'augmenter la perspective. Notre projet et le tableau "Relativité" de Mauris Corneil ce ressemble parcequ'il y a un travail sur la perspective et la 2D ou 3D même si Mauris Corneil utilise pas forcément les games de gris ou modifier le visuel de la feuille

    il y a environ 3 mois
  • MaxR3ème6

    Le but du sujet était de transformer notre feuille en faisant croire qu'elle était tridimensionnelle. Sur mon oeuvre, j'ai utilisé le clair-obscur pour améliorer la perspective. Pour ce faire, il m'a fallu utiliser plusieurs crayons de tailles différentes. J'ai aussi modifié mon espace littéral, un format A4, en forme ronde. Le travail de Felice Varini dans la Chapelle Jeanne d'Arc est semblable au miens. Il utilise aussi la perspective dans ses cercles rouges. La différence était qu'il a transformé un espace tridimensionnel en bidimensionnel.

    il y a environ 3 mois
  • Julienf3°6

    Dans ce travail , il fallait dessiner un espace suggérer sur un espace littérale , on pouvait aussi modifier les formes de notre feuille . Victor Vasarely au aussi travailler l'espace suggérer dans l'oeuvre RE NA || . Il a utilisé la tridimensionnalite . Il y a donc un rapport très fort entre nos oeuvre et les siennes .

    il y a environ 3 mois
  • Jérémy3°6

    Le but de ce travail était de déformer la forme du support sur lequel nous devons exprimer plusieurs dimensions. "Bi-tupa" de V.Varasely, ressemble à ce que l'on devait faire.

    il y a environ 3 mois
  • axelp3°6

    Ce travail avait pour but de modifier le cadre. Pour rendre le bidimensionnel en tridimensionnel. A l'inverse de Felice Varini qui peignait sur des maisons et lorsqu'on se plaçait à un endroit précis, on distinguait un cercle continue.

    il y a environ 3 mois

Ajouter vos commentaires

Ajouter un commentaire en tant qu'invité :

0 / 700 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir moins de 700 caractères
Pour information, l'adresse IP de votre ordinateur sera enregistrée quand vous cliquerez sur Envoyer.