"Als ich can", réalisations des élèves de 3ème

"Oubliez les idées de perfection et d'absolu, ne croyez pas qu'une chose est belle parce qu'elle est parfaite, selon certaines conventions physiques et métaphysiques. Une chose est belle, parce qu'elle est vivante, parce qu'elle est humaine." Émile Zola (1840-1902), Écrits sur l'art




619.JPG620.JPG621.JPG622.JPG623.JPG624.JPG625.JPG626.JPG627.JPG628.JPG629.JPG630.JPG631.JPG632.JPG633.JPG634.JPG635.JPG636.JPG637.JPG638.JPG639.JPG640.JPG641.JPG642.JPG643.JPG644.JPG645.JPG646.JPG647.JPG648.JPG649.JPG650.JPG651.JPG652.JPG653.JPG654.JPG655.JPG656.JPG657.JPG658.JPG659.JPG660.JPG661.JPG662.JPG663.JPG664.JPG665.JPG666.JPG667.JPG668.JPG669.JPG670.JPG671.JPG672.JPG

 

  • matteo michelin 3°2

    J'ai bien aimé le 627 car les nuances de gris sont bien fait, de plus les coups de gommes sont bien fait aussi et s'accorde très bien avec le noir.

    il y a environ 7 mois
  • Mickaël G. 3°4

    Si l'on regarde l'image 651 on peut voir que pour faire le plus mal possible il faut quand même du talent. On peut s'y prendre en faisant des formes telle un vrai visage ou alors faire comme sur cet exemple et faire un visage difforme même si ici la forme du visage est subjective car on ne la voit pas vraiment.
    J'ai découvert qu'en faisant des traits saccadés ou plus droit ou pouvait créer un réel contraste et faire d'un simple visage une oeuvre bien pensée et pour cela il faut laisser faire son imagination.
    Le mal se fait sans effort, naturellement, par fatalité ; le bien est toujours le produit d'un art. Charles Baudelaire

    il y a environ 7 mois
  • Jules M.3°5

    Ce travail était très intéressant, autant sur le fond, l'idée que le "laid" ou le "spontané" peut être une vraie œuvre d'art, que sur la forme, du fait que le travail des élèves est magnifique. J'ai beaucoup aimé en particulier l’œuvre n°623 : on sent qu'il y a une vraie réflexion de l'élève sur la ligne, et sur les effets d'ombres.
    Grâce à ce travail, j'ai compris qu'on peut suggérer l'ombre, la profondeur, la forme, avec des lignes et traits non structurés, simplement en réfléchissant à la manière dont on les place les uns par rapport aux autres...

    il y a environ 7 mois
  • Jules M.3°5

    ... et pour la citation :
    "On dit à l'artiste : étudiez la nature. Mais ce n'est pas une petite difficulté que de tirer le noble du commun et de donner le caractère de la beauté à ce qui est informe." Johann Wolfgang von Goethe.

    il y a environ 7 mois
  • José P 3°6

    Le but de cette oeuvre finale est de dessiner le portait le plus mal fait possible mais cela nécessite beaucoup de recherches et beaucoup d'imagination malgré la consigne d'ailleurs le jeu de lumières de l'oeuvre n°623 le prouve. On voit que ce sujet n est pas si simple qu'il en a l'air
    "La laideur est certainement supérieure à la beauté, car au moins elle dure."
    Serge Gainsbourg

    il y a environ 6 mois
  • Matteo michelin

    Et une petite citation de Platon: l'art c'est l'illusion d'une illusion

    il y a environ 6 mois
  • Flora3e1

    L'art n'est pas seulement les choses belles, comme beaucoup aurait l'idée de penser. L'art sert à montrer ses sentiments et émotions, négatifs ou positifs, beaux ou laids...
    Ici, nous ne pouvons utiliser le terme "beauté" car son but est de montrer que justement cette notion n'existe pas en art plastique. Pourtant, faire le plus mal possible n'est pas un idée de perdre le contrôle. Justement, il ne faut pas, car pour exprimer la laideur, il faut tout de même une certaine maîtrise afin de réussir une oeuvre. Par exemple les notions de lumière et de contraste, que l'on peut bien voir dans l'oeuvre n°669 ou dans de nombreuses réalisations de Jean Dubuffet.

    il y a environ 6 mois
  • FloreM 3°3

    C'était un travail pertinent et intéressant, en pratiquant ce sujet, j'ai pu me rendre compte que dessiner "le plus mal possible" n'était pas simple comme on aurait pu le penser. En réalisant ce portrait, il fallait trouver une harmonie entre le réalisme et le figuratif et laisser notre imagination créer sans gâcher notre travail. C'est donc pour cela que Jean Dubuffet est un artiste admiratif car il assimile parfaitement la figuration et la fiction comme dans une de ses oeuvres : "Site avec six personnages" en 1981

    il y a environ 6 mois
  • Emily.E 3°4

    Dessiner le plus mal possible, représente notre personnalité et ce que nous reflétons dans nos coups de crayon. Cela ne veut pas dire que l'œuvre est moche, mais apporte de l'originalité et de la créativité. A l'inverse de ce que je croyais quand j'ai pu pratiquer l'art à travers ces œuvres, j'ai appris que ce n'était pas si facile de communiquer la représentation d'une création abstraite dans ce que vous nous avez demandé.
    Je dis souvent que je préfère faire mal quelque chose, que le faire trop parfaitement.

    il y a environ 6 mois
  • Emily.E 3°4

    Dessiner le plus mal possible, représente notre personnalité et ce que nous reflétons dans nos coups de crayon. Cela ne veut pas dire que l'œuvre est moche, mais apporte de l'originalité et de la créativité. A l'inverse de ce que je croyais quand j'ai pu pratiquer l'art à travers ces œuvres, j'ai appris que ce n'était pas si facile de communiquer la représentation d'une création abstraite dans ce que vous nous avez demandé.
    Je dis souvent que je préfère faire mal quelque chose, que de le faire trop parfaitement.

    il y a environ 6 mois
  • Axelle.T 3°2

    La consigne de cet exercice est de faire une oeuvre mal faite, mais ce travail état plus dur que l'on peut penser. Car il y avait une recherche à faire, ce n'est pas des coups de crayons en désordre il faut qu'il y est un lien entre chaque mouvement du crayon sur la feuille. J'ai bien aimé l'oeuvre 627 car les coups de gomme donne un contraste. Cela résume que l'art ne sert pas qu'a décrire des œuvres belles mais aussi sert à exprimer nos sentiments, nos pensées, etc.. Une citation de Jean Rostand: La beauté, en art, n'est souvent que de la laideur matée.

    il y a environ 6 mois
  • Loïs.R3°5

    Le travail "Als ich can" était très difficile car dessiner le plus mal possible est plus dur que ce que l'on pense. Il fallait faire mal sans pour autant défigurer la tête du personnage, comme le faisait bien Jean Dubuffet. Cela nous permettait de nous exprimer à travers cette œuvre. J'aime bien l’œuvre 650 car on n'a l'impression que le personnage a deux visage, un plutôt sombre et un plutôt clair. Qui prouve l'importance du crayon plus ou moins gras.
    Je pense que l'art n'est pas que la beauté mais l'expression de l'artiste.

    il y a environ 6 mois
  • Lilou.D 3°1

    J'ai trouvé ce travail intéressant car chaque élève pouvait créer une oeuvre vraiment unique avec peu de moyens. Chacun a une vision différente du bien mal et donc aussi du mal fait, c'est pourquoi aucun des portrait ne se ressemble. Le travail des tons avec le crayon à papier et le feutre était aussi intéressant pour accentuer certains traits du visage des personnages. Il y a aussi beaucoup d'expressions différentes dans ces œuvres, selon l'artiste. De plus ce sujet est raccord avec le programme de 3e car certains dessins peuvent faire penser à des gueules cassées. L'art ne sert pas à montrer de belles choses mais à exprimer des émotions qu'elles soient belles ou affreuses.

    il y a environ 6 mois
  • Juline.D3°1

    Je trouve ce sujet intéressant car même des personnes qui ne savent pas dessiner peuvent faire une "belle" œuvres. Le dessin n°623 est très bien imaginé car on remarque une nuance de couleur et des tons différents. La différence est un point fort pour ce sujet car chaque personnes penses différemment et donc crée des œuvres originales. Le but n'est donc pas de faire une belle œuvre mais un dessins "moche" "Plus mal on dessine et plus on fait apport créatif." Jean Dubuffet (1901-­1985).

    il y a environ 6 mois
  • StanislasL3°6

    Ce travail était très intéressant car il nous a montré que c'est très compliqué de faire quelque chose qui est mal faite . En effet le "mal fait " n'existe pas vraiment en art plastique car quelque chose qui est mal faite peut être bien faite pour quelqu'un d'autre . De plus l'utilisation des crayons et des feutres noirs permet de crée un effet brouillon a l'oeuvre . J'aime bien l'oeuvre 650 , car on voit que l'oeuvre est structurée . Déjà on peut remarquer que l"oeuvre est presque symétrique et qu'il y a un travail au niveau du noir et du blanc pour formé une sorte de damier sur son visage et sur le décore .

    il y a environ 6 mois
  • FerrariT3°3

    Le fait de faire une oeuvre sans qu'elle soit "belle" rend ce travail original et complexe. Le fait de pouvoir utiliser un grand nombre de matériel (crayons de bois, feutre...) donne un aspect trouble à l'oeuvre. Je trouve le travail n°654 très intéressant a observer car l'artiste a fait un jeux de clair-obscure qui dissimule un personnage dans un autre.

    il y a environ 2 mois
  • FernandesP3eme6

    Malgré l'idée de mal faire le dessin il en reste tout autant magnifique et bien fait certain ont su adapter comme il le fallait les nuances de gris pour rendre cet aperçu de mal fait encore mieux réussis de plus les formes asser inhabituels pour un visage amplifie cette idée qu'est le mal fait.

    il y a environ 2 mois

Ajouter vos commentaires

Ajouter un commentaire en tant qu'invité :

0 / 700 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir moins de 700 caractères
Pour information, l'adresse IP de votre ordinateur sera enregistrée quand vous cliquerez sur Envoyer.