Regard sur les croquis de Boris Taslitzky - Réalisations des élèves de 3ème

"Car l'espoir, au contraire de ce qu'on croit, équivaut à la résignation. Et vivre, c'est ne pas se résigner." Albert Camus (1913-1960), Noces

 




2182.JPG2183.JPG2184.JPG2185.JPG2186.JPG2187.JPG2188.JPG2189.JPG2190.JPG2191.JPG2192.JPG2193.JPG2194.JPG2195.JPG2196.JPG2197.JPG2198.JPG2199.JPG2200.JPG2201.JPG2202.JPG2203.JPG2204.JPG2205.JPG2206.JPG2207.JPG2208.JPG2209.JPG2210.JPG2211.JPG2212.JPG2213.JPG2214.JPG2215.JPG2216.JPG2217.JPG2218.JPG2219.JPG2220.JPG2221.JPG2222.JPG2223.JPG

 

  • Emma.C 3ème2

    Après avoir observé les croquis de Boris Taslitzky et aussi ceux de certaines classes de troisième, je retiens que cet artiste résistant de la Seconde Guerre Mondiale a créé ses œuvres avec essentiellement ce qui voyait. Pour créer ses croquis il utilisait l’inachevé, la superposition. Aucune de ses œuvres n’étaient coloriées tout étais fait avec des traits, des nuances et des figurés de surface.
    Ce que j’ai retenu et aimé dans ce projet c’est que le sujet était assez libre et que aucun élève n’a eu le même rendu.

    il y a environ 3 semaines
  • ManonL 3e6

    Après réflexions et observation des croquis de Boris Taslitzky qui est un homme de conviction et d'action, il s'est courageusement engagé dans les événements tragique qui ont maqué sa vie. Cependant, il est avant tout un artiste, la diversité comme l'importance de ses oeuvre qui couvre presque tout le vingtième siècle en témoignent .
    Les armes de Boris taslitzky sont le trait de couleur,mais aussi le verbe et il est peu de personnalités aussi complètes que celle de cet artiste, guère de figures qui présentent une telle cohérence. De la vie à l'oeuvre, de la pensée au dessin, à la peinture et à l'écriture. Cette cohésion est exceptionnelle et d'une richesse étonnante de ses dessin réaliste.

    il y a environ 3 semaines
  • OscarC 3e1

    Après avoir observé avec détails les œuvres présentées des autres élèves ont peux remarquer que Boris n'achève jamais ces œuvres, ce que j'ai aimé dans ce sujet
    c'est que l'on pouvait remplir beaucoup d'espaces vides puisque les croquis n'était pas achevé, j'ai aussi remarqué que ce n'était pas de simples croquis et qu'il fallait quand même avoir un beau coup de crayon, et qu'il était important de visualisé son dessin dans sa tête avant de l'appliquer.

    il y a environ 2 semaines
  • Antoine.M

    En observant les œuvres de Boris taslitzky, nous voyons qu’il réalisait des dessins d’observation de ce qu’il voyait au front, simplement, avec seulement une feuille et un crayon en utilisant des structures de surface. Le fait que certaines œuvres soient inachevées me fait penser que des soldats l’ont interrompus dans son travail.
    Taslitzky était pour moi une personne pleine de dévouement qui a pris des risques énormes pour témoigner des horreurs de la guerre.
    J’ai beaucoup aimé reproduire des dessins aussi poignants et touchants que ceux qui ont réellement été faits pendant la guerre.
    J’ai appris qu'un simple dessin avec quelques coups de crayons pouvait transmettre beaucoup d'émotions.

    il y a environ 2 semaines
  • 3e1

    En réponse à: Antoine.M

    *Je suis en 3e1

    il y a environ 2 semaines
  • Matteo.B3*2

    Boris Taslitzky expose en 1946 ses œuvres inspirées par la Résistance et la déportation,ses oeuvres sont essentiellement creer avec ce qu'il voyait.IL était peintre et professeur d'université.Son parcours est fortement marqué par les grands bouleversements de l’histoire du XXe siècle. À la fois témoin et acteur de cette histoire, ses engagements artistiques et politiques sont à la mesure de la conscience particulièrement aiguë qu’il a de sa responsabilité d’homme et d’artiste.

    il y a environ 2 semaines
  • Fabien.B 3e2

    Après avoir observé les œuvres de Boris Tsalitsky je remarque qu'il observait les actions faites par les soldats au front, avec un bout de papier et un simple crayon. Je remarque qu'il ne terminait pas ces œuvres ce qui me fait pensé que les soldats l'interrompaient. Ces dessins faisait ressentir l'émotion et la tristesse. J'ai aimé faire ces dessins qui représentaient ces pauvres personnes et ces soldats. J'ai découvert que de l'art ce n'est pas que des travaux terminés mais aussi des travaux inachevées.

    il y a environ 2 semaines
  • louis.C3°2

    En observant les œuvres de Boris taslitzky, nous voyons qu’il réalisait des dessins d’observation de ce qu’il voyait les gens dans les camps. Le fait que certaines œuvres soient inachevées me fait penser que des soldat sont partie donc ne pouvais pas continuer son œuvre. Taslitzky était une personne pour témoigner des horreurs de la guerre tous en dessinant.J’ai beaucoup aimé dessiner ses dessin pour me montrer son environnement. J’ai appris qu'un dessin avec quelques coups de crayons pouvait nous apprendre se qu il vivait pendent qu il dessiner.

    il y a environ 2 semaines
  • yanis.m 3eme2

    Après avoir observé les croquis de Boris Taslitzky et aussi ceux de certaines classes de troisième ,J'ai pu remarquer que cet artiste,résistant, a réalisé la grande majorité de ses œuvres lors de la seconde guerre mondiale .Elles ont, en plus de cela été réalisée illégalement .Pour ce faire il utilisait les techniques de l'inachevé et de la superposition .Une grande partie de ses dessins sont des dessins d'observation.

    il y a environ 2 semaines
  • Juliette.R3°2

    En observant les croquis de Boris Taslizky, je remarque que toutes ses œuvres utilisaient le non fini, le fragmentaire il s’inspirait de ce qu'il voyait dans les camps de concentration, notamment et surtout d'image représentant les prisonniers au repos. Il pensait que le dessin est un moyen de s'exprimer et de comprendre le monde,il voulait dénoncer. J'ai aimé m'inspirer de ses dessins pour dessiner les horreurs de la guerre.

    il y a environ 2 semaines
  • EVA.D3°3

    Ce que je pense de son travail c'est malgré le non fini et le fragmentaire il nous montre bien les horreurs de la guerre et des camps de concentrations. Ses dessins représentent les prisonniers affaiblis par les lourdes charges imposées, ils sont maigre car la nourriture se faisait rare et même inexistante . Il s'exprimait par le dessin afin que le monde comprenne que les camps de concentrations étaient quelque chose d'horrible à vivre. J'ai aimé reprendre ses dessins en les fragmentant pour tous les réunir en un seul.

    il y a environ 2 semaines
  • Alexis.f 3ème2

    Sur toutes les croquis de Boris Talizky j'ai remarqué qu'ils n'étaient pas finis et j'ai aussi remarqué qu'il les avaient fais en grande majorité pendant la seconde guerre mondiale ou il témoignait les horreur de la guerre en observant les soldats.Grace a cela j'ai découvert que une oeuvre non fini pouvais autant être de l'art que une oeuvre fini.

    il y a environ 2 semaines
  • Stephie Vallet 3°2

    Boris Taslitzky ayant été marqués par la guerre il réalise des dessins engagé et des croquis dénonçant la misère et la cruauté de la guerre,rendant ainsi ses dessin assez explicite. Les individus sur ses dessin n’expriment aucune expression, comme s’ils étaient habitués à ces horreurs. De plus, les hommes ressemblent à des squelettes. Ainsi, le dessin permet de dénoncer les conditions de vie dans les camps.
    A travers ses nombreux dessins, le peintre et dessinateur Boris Taslitzky a résisté par l’art à la déportation. En effet, il témoigne dans ses œuvres de la souffrance subie par les prisonniers.

    il y a environ 2 semaines
  • Clara.B 3°2

    J’ai beaucoup apprécié ce sujet sur Boris Taslitzky et je trouve cela formidable d’avoir autant de résultat différent alors que nous avions tous les même modèles. Chacun montre à sa manière ce qu’il lui a marqué le plus dans les croquis engagés de Taslitzky. Ses croquis étaient tous fait rapidement et ne sont donc pas tous finit mais bien qu’ils soient fragmentaires, ils arrivent à nous transmettre les horreurs de cette deuxième grande guerre.
    Boris Taslitzky reste pour moi une personne courageuse qui a pris des risques pour raconter, à sa manière, sa vision de la déportation et de la seconde guerre mondiale en général.

    il y a environ 2 semaines
  • Lila.p3°2

    L'art représenté part Boris Taslitzky à travers ses œuvres nous montre que tous dessins est différents selon les personnes qui l'exprime. Malgré le fragmentaires et le non fini , nous pouvons remarqué les détails et l'horreur de la guerre . De mon point de vue le fait que les croquis soit non fini,nous donne une impression du mouvement et nous plonge dans sa vision des choses et des perspectives de la guerre.

    il y a environ 2 semaines
  • Axelle.H3°2

    Les oeuvres de Boris Taslitzky sont généralement toutes fragmentées ou bien non fini, ce qui est normale en temps de guerre, dessiner leur vision ou bien montrer comment les hommes étaient traités était totalement interdit. Le fait de faire du fragmentaire nous montre la rapiditée a laquelle ses oeuvres on été conçues. Sur la plus part de ses dessins on remarque que tout sont casiment composés que de figuration humaine, ceci etait surement l'une des nombreuse inspiration durant la seconde guerre mondiale. Le fait d'avoir fait ce sujet nous fait ainsi comprendre les horreurs pendant cette guerre et nous pouvons voir sa vision de cette guerre.

    il y a environ 2 semaines
  • Maelisse.F3°2

    Après avoir observé les œuvres de Boris Taslitzky je conclus que cet artiste a été résistant a la Seconde Guerre Mondiale.
    Il a créé ses œuvres en décrivant ce qu'il voyais. Les oeuves de Boris Taslitzky sont souvent des ouvres fragmentées, il utilisait l’inachevé. La particularité de ses oeuves sont qu'il n'y en a aucune qui est colorié il utilise donc les figurés de surface. Boris Taslitzky nous fait comprendre a quel point la guerre était horrible.

    il y a environ 2 semaines
  • AnaisB.3°3

    Lorsque l'on étudie attentivement les œuvres de Boris Taslitzky en s’intéressant a son vécu nous pouvons constater que le travail de Taslitzky est un travail d'observation,en effet celui-ci faisait ses croquis durant la 2nd Guerre mondiale et nous pouvons voir que ce n'est que lors de pose que celui-ci dessinait.L'inachevé et le fragmentaire sont l'essence même des croquis que nous avons étudiés. En classe nous nous sommes inspirés des croquis fait par B.Taslitzky se qui,personnellement ,ma permis de découvrir une nouvelle façon de travailler mes dessins ce que j'ai beaucoup aimé.Il a donc réussi a témoigner de la guerre en nous montrant sont point de vue ce qui est je le pense remarquable.

    il y a environ 2 semaines
  • Alix.s 3ème2

    Je pense que le travail Boris Taslizky est intéressant et original car il utilise l’inachevé qui montre qu’il ne pouvait pas dessiner à son gré ni même achever ses dessins. Il utilisait les structures de surface qui suggéraient la couleur. Il dessinait ce qu’il observait dans les camps de concentration, c’est pour cela que la figuration humaine occupe une place très importante dans ses dessins. Au-delà de la technique utilisée, ses œuvres sont un témoignage des horreurs subies par les détenus des camps. Taslizky a su s’occuper et se détourner des cruautés endurées. Le fait de dessiner ces hommes et ces femmes était sans doute une façon de les humaniser dans ce contexte de mort.

    il y a environ 2 semaines
  • HugoZ 3*2

    J aime beaucoup le style de Boris Taslizky car il dessine c'est croquis en direct.Il ne pouvait jamais achevé ses croquis car les élément n'étaient jamais au même endroit. Dans ses dessins il représente souvent la figuration humaine durant la guerre.Boris Taslizky passer l'ennui grace au dessin. Le dessin était pour lui une sorte de remède pour oublier toutes les horreurs endurer durant la guerre.Le fait de ne jamais achevé ses dessins me plonge dans ses penser durant cette seconde guerre mondiale.

    il y a environ 2 semaines
  • HugoM 3°2

    En voyant les croquis de Boris Talizky, j'ai d'abord eu un sentiment d'inachevé, puis en y réfléchissant, j'ai pu comprendre les douleurs de la guerre qu'il a essayé de transmettre à travers ces croquis, au de-là d'un simple croquis on peu y voir le ressentit d'une personne étant aller dans un camp de concentration et rien que ça c'est extraordinaire. Si je devais donner mon ressenti final je dirais que j'ai été impressionné.

    il y a environ 2 semaines

Ajouter vos commentaires

Ajouter un commentaire en tant qu'invité :

0 / 700 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir moins de 700 caractères
Pour information, l'adresse IP de votre ordinateur sera enregistrée quand vous cliquerez sur Envoyer.