Points...

"Nous devons donc commencer ici par l'élément originel de la peinture : par le point. [...]
La multiplication est un facteur puissant pour augmenter l'émotion intérieure et, en même temps, elle crée un rythme..." Wassily Kandinsky (1866-1944), Punkt und Linie Zu Fläche, 1926.

Couleur, couleur... couleur et couleur...

"THÉORÉME II . Toute lumière homogène a ſa coulerur propre, qui correſpond à ſon degré de réfrangibilité ; & cette couleur ne peut être changée ni par réflexion ni par réfraction." Isaac Newton (1642-1727), Opticks, 1704 ; Optique de Newton, Tome premier, traduction de Jean-Paul Marat (1743-1793), Paris, Chez  Leroy, 1787.

La ligne droite et la ligne courbe... Réalisations des élèves de 6ème

"La ligne droite et la ligne courbe forment la paire de lignes originellement opposées." Wassily Kandinsky (1866-1944), Point et ligne sur plan, 1926.

Productions tridimensionnelles réalisées par les élèves de 6ème

"Dire, par exemple, qu'on 'sait' ce qu'est un cube ne peut simplement signifier qu'on a vu un tel objet, puisqu'une seule et unique vue du cube est nécessairement partielle et incomplète. Le parallélisme absolu des six faces et des douze angles, donnée essentielle de la géométrie du cube, ne peut jamais se manifester à un seul regard. Connaître le cube exige qu'on dépasse les particularités d'une perspective unique où n'apparaissent au plus que trois faces. Il s'agit d'une connaissance qui doit permettre de voir l'objet de partout à la fois, de comprendre l'objet dans l'instant même qu'on le 'voit'." Rosalind Krauss, Passages

De la courbe appliquée à l'architecture...

"C'est ainsi que bien des personnes éprouvent, par exemple, une sensation de chatouillement dans le nez lorsque leur œil reçoit une vive lumière, ou bien elles sentent un frisson dans le dos lorsqu'elles entendent des sons aigres ou stridents." Hermann von Helmholtz (1821-1894), Optique physiologique ; traduction de Émile Javal et N.-Th. Klein, Paris, Victor Masson et fils, 1867.

Des réalisations en trois dimensions, Acte II

"La pratique est une chose et la théorie une autre. Il faut travailler sur les deux routes sans les mêler. Je fais personnellement beaucoup de théorie mais n'y pense jamais quand je peins." Wassily Kandinsky (1866-1944), Regards sur le passé et autres textes 1912-1922

Plier, découper... des réalisations en trois dimensions

" 'Avec la mathématique, avec la géométrie, on explique presque tout.' Dans le 'presque', il y a le battement même de notre vie, l'incertitude et l'élan du cœur ; [...]. C'est par le 'presque' que passe le souffle qui nous préserve de finir prisonniers du nombre. On peut dire cela, sans doute ; à condition de ne pas oublier que le nombre aussi est essentiel." Philippe Jaccottet, Le bol du pèlerin, 2001.

Réalisations des élèves de 5ème

"Le premier uſage  que les jeunes gens doivent faire de ces habitudes, c'eſt d'apprendre la géométrie, parce qu'étant préſentement queſtion de réfléchir & de raiſonner ſur toutes les parties de la Peinture, deſquelles il faut avoir une entière connoiſſance, & la géométrie apprenant à raiſonner & à inférer une choſe d'une autre, elle nous tiendra lieu de logique, & nous tirera de nos doutes." Roger de Piles (1635-1709), Cours de peinture par principes.

Détails, Acte III

"La perception d'un paysage [...] suppose à la fois du recul et de la culture, une sorte de reculture en somme." Alain Roger, Court traité du paysage, 1997

Une fenêtre ouverte... Réalisations des élèves de 3ème

"Je trace d'abord sur la surface à peindre un quadrilatère de la grandeur que je veux, fait d'angles droits, et qui est pour moi une fenêtre ouverte par laquelle on puisse regarder l'histoire [...]." Leon Battista Alberti (1404-1472), De pictura, 1435.

Du caractére expressif de la ligne...

"Il va de soi que tout phénomène du monde extérieur ou du monde intérieur peut trouver son expression linéaire." Wassily Kandinsky (1866-1944), Point et ligne sur plan - Contribution à l'analyse des éléments de la peinture, 1926.

Détails, Acte II

"Les fleurs jaunes, surtout celles qui tirent sur l'orangé, vont très bien avec les fleurs bleues.
Les fleurs d'un jaune plutôt verdâtre qu'orangé, sont d'un bon effet avec les fleurs d'un rose tirant sur l'amaranthe plutôt que sur l'orangé.
Les fleurs d'un rouge foncé s'allient bien avec les fleurs d'un bleu foncé.
Les fleurs orangées ne sont pas déplacées auprès de fleurs violettes." Michel-Eugène Chevreul (1786-1889), De la loi du contraste simultané des couleurs et de l'assortiment des objets colorés considérés d'après cette loi dans ses rapports avec la peinture, les tapisseries..., 1839.