De la forme du subjectile, de l'apparence du plan... Réalisations des élèves de 3ème

"On se cherche des retraites à la campagne, sur les plages, dans les montagnes. Et toi-même, tu as coutume de désirer ardemment ces lieux d'isolement. Mais tout cela est de la plus vulgaire opinion, puisque tu peux, à l'heure que tu veux, te retirer en toi-même." Marc-Aurèle (121-180)




217.JPG218.JPG219.JPG220.JPG221.JPG222.JPG223.JPG224.JPG225.JPG226.JPG227.JPG228.JPG229.JPG230.JPG231.JPG232.JPG233.JPG234.JPG235.JPG236.JPG237.JPG238.JPG239.JPG240.JPG241.JPG242.JPG243.JPG244.JPG245.JPG246.JPG247.JPG248.JPG249.JPG250.JPG251.JPG252.JPG253.JPG254.JPG255.JPG256.JPG257.JPG258.JPG259.JPG260.JPG261.JPG262.JPG263.JPG264.JPG265.JPG266.JPG267.JPG268.JPG269.JPG270.JPG271.JPG272.JPG273.JPG274.JPG275.JPG276.JPG



  • laura 3e2

    Ces travaux réalisés sur un subjectile, propre à l'auteur, sont bien pensés. La création 225 expose un espace suggéré très bien conçu : visuellement, le relief et la profondeur existent.
    En créant et en observant ces oeuvres, j'ai constaté que seuls les crayons à dessins pouvaient rendre un effet si réaliste du volume.
    "Le vrai art, il est toujours là où on ne l'attend pas" Jean Dubuffet (1901-1985)

    il y a environ 3 ans
  • elodie.G 3e6

    Dans ces travaux on peut soit travaillé l'espace littéral, ou bien alors l'espace suggéré,comme le font très bien les création 265 et 229.
    On découvre a la toute fin de création de l'oeuvre, en prenant un peu recul, une oeuvre tout droit sortie de notre imagination et avec un charme bien a elle, qui lui est propre en fonction de la méthode choisie.
    « La longueur et la largeur, et leurs rapports par conséquent, font partie des qualités concrètes de la toile. Il est évident qu’un rectangle ne laisse pas indifférent et   agit sur la sensibilité selon qu’il est long, trapu, presque carré. » Pierre Soulages (né en 1919).

    il y a environ 3 ans
  • Ludivine.D 3°1

    Ce sujet nous imposai de réaliser notre œuvre sur un subjectile de la forme de notre choix ainsi que de donner du relief a notre projet.
    Sur l’œuvre 252 on peux voir que la forme du support joue un rôle important dans le relief du dessin.
    En faisant ce projet je me suis rendu compte que ne les nuance les plus foncé était celle qui donnait le plus de profondeur.

    il y a environ 3 ans
  • Lauriane.V 3*3

    Pour ce sujet, nous avons dû travailler l'espace suggéré et dû penser à une forme de support original. Nous pouvons le constater avec l'oeuvre 252, car les consignes sont respectées en les représentants avec plusieurs tons de gris en utilisant différents crayons à dessins et en créant des ombres qui rendent le relief plus impressionnant et nous voyons que l'auteur a dû faire des recherches car le support est en continuité avec la perspective du dessin.

    il y a environ 3 ans
  • Margot.V3°4

    Ces œuvres consistaient à travailler sur la perspective.
    L'œuvre 268 nous montre que avec plusieurs crayons à dessins, nous pouvons créer différents tons.
    Le support est en lien avec le support de ce dessin.
    Pour réaliser cette œuvre l'artiste a utilisé le point de fuite pour chacune des colonnes.

    il y a environ 3 ans
  • ylan6e3

    c super bien fait, bien joué a tous ceux qui ont fait ça !

    il y a environ 3 ans
  • Néo2O

    Beau travail dans l’ensemble mais quelques petites erreur !

    il y a environ 3 ans
  • Théo.3°3

    Le sujet consistait à donner une profondeur inexistante a un simple dessin. Cela est a la fois complexe et méthodique car la maitrise des ombres était nécessaire pour réaliser ce projet. On ne pouvait pas faire de la 3D sur tous les cotés sinon, cela n'aurais pas donné un rendu réelle. En regardant la 250, on observe clairement le jeux d'ombres et de lumière et le travaille de l'espace suggéré qui a été fait grâce a différents crayons plus ou moins gras. Il à respecté toute les consignes demandé.
    En réalisant ce travaille, je me suis rendu compte que plus le dégradé était important du (plus sombre au plus foncé), plus la profondeur était marqué.

    il y a environ 3 ans
  • Roman M 3°6

    Le principe de ce projet était de modifier la forme du subjectile et d'utiliser le procédé du clair-obscur pour suggérer l'espace. La différence entre l'espace suggéré et l'espace littéral est parfois très impressionnante comme sur l'oeuvre n°217 ou 268. Pour réussir cela, nous avions le droit d'utiliser le crayon à dessin. Ce dernier nous permettait de réaliser toute une gamme de gris allant du noir au blanc. Plus le contraste entre les tons était important, plus l'impression d'espace était réaliste. Victor Vasalery a très bien exploité tout cela lorsqu'il a réalisé son oeuvre appelé "Na II A".

    il y a environ 3 ans
  • Paul D3°6

    Ces travaux ont nécessités le travail de l'espace littéral ainsi que l'espace suggéré. Le subjectile ainsi transformé accentue la tridimensionnalité de cet espace au lieux de n'être qu'un plan. Changés ces bords qui comme le disait Henri Matisse sont l'une des parties les plus importantes d'un tableau. Lors de la réalisation j'ai remarqué qu'une certaine maitrise du claire obscure était nécessaire comme dans l’œuvre 217.

    il y a environ 3 ans
  • Lola.M3°6

    Malgré leur espace littéral bidimensionnel, ces œuvres semblent être tridimensionnelles grâce à leur relation avec leur subjectile. En effet, les apparences des plans ont permis aux auteurs de travailler l'espace suggéré. Je remarque que le créateur de l’œuvre 230 a utilisé des nuances de tons gris à l'aide de crayons de teintes différentes afin de créer un clair-obscur, et de renforcer cette impression. Ainsi, comme le faisaient plusieurs artistes, tel que Victor Vaselery, nous produisons des illusions d'optiques.

    il y a environ 3 ans
  • Nell.O3°1

    Nous pouvons noter dans ce projet que nous avons tous une différente façon de voir l'espace et le sujet en lui même, grâce notamment à l'utilisation du clair-obscur avec les différentes teintes de gris réalisées grâce à toutes sortes de crayons, et à la forme du support. Sur l'oeuvre 230 l'organisation spatiale des objets est déroutante ( nous avons du mal à savoir si les balles sont posées sur la table, ou si elles sont en train de flotter.) ; ou encore, comme sur la 271, qui donne une illusion de lumière. "L'art est l'illusion d'une illusion" Platon, philosophe grec de l'antiquité.

    il y a environ 3 ans
  • Leslie.S3°5

    Dans l’œuvre n°217, l'artiste cherche a exprimer une idée de clairs-obscurs , d' espace. Nous avons constater qu' avec plusieurs crayons, que se soit des crayons HB, 2B... plusieurs teinte de gris sont possible . ces œuvres sont inspiré d' un célèbre artiste Marcel Duchamps.

    il y a environ 3 ans
  • Neury.Armand 3èm"3

    L'image que je trouve la mieux réussie est la 252 car les formes géométriques donnent un aspect de3D. Le trou lui donne une impression de profondeur au dessin. Grâce aux dégradés nous pouvons deviner d'où viens la lumière.

    il y a environ 3 ans
  • Nicolas.B3°5

    Ces œuvres montre que l'on peut faire d'un plan bidimensionnel un plan tridimensionnel j'ai aimé faire ce travail car je l'ai trouvé intéressent et j'ai surtout aimé l’œuvre 254 car grâce au damier elle permet de mettre en valeur la perspective j'ai découvert que faire une œuvre en trois dimension est plus difficile car il faut déjà imaginé l’œuvre avant la faire et il faut que l'on pense a faire un travail précis sans trop faire un projet compliqué pour évité l'oeuvre de devenir un plan bidimensionnel.
    Léon Battista Alberti a réussi a faire une œuvre en damier grâce a une technique de faire une perspective central

    il y a environ 3 ans
  • Noa.B3°1

    Ces oeuvres sur un thème "la perspective" nous montre qu'avec un seul crayons nous pouvons faire plusieurs teinte de gris. L'image 231 nous le montre avec plusieurs oeuvres en une et avec l'utilisation de beaucoups de clair-obsur. Et l'image 252 avec des clair obsur très bien réaliser.

    il y a environ 3 ans
  • Lila.L.3"1

    Ce projet nous a montré que même avec une surface plane et un seul type de crayon, le crayon à papier, nous pouvons représenter des objets ou même des formes en volume. Ce sont des illusions d'optique. L'oeuvre 220 est constituée de peu de clair-obscur, elle reste globalement très claire. L'auteur de cette oeuvre a decidé de plus travailler le crayon a papier flouté, sans doute au mouchoir à papier ou grâce a un autre échantillon de papier. L' escalier qui se trouve au 3eme plans est légerement tordu et part un peu dans tous les sens, ce qui fait penser aux escaliers impossibles de Maurits Cornelis Escher.

    il y a environ 3 ans
  • julienF3*6

    Le but de ses travaux était de suggérer un espace sur un espace littéral. Pour ce faire , nous ne pouvions utiliser que des crayons a dessin et faire une forme dans notre feuille comme l'on voulais. L'oeuvre 270 nous montre qu'avec plusieurs crayons a dessin et de la maîtrise dans le domaine du claire obscure on peut suggérer un espace de manière plus ou moins prononcé . Crée un espace suggérer comme ceux-ci me le fais pensée au oeuvre de Victor Vasarely.

    il y a environ 3 ans
  • MaxR3ème6

    Lors du projet, il fallait modifier la forme de notre subjectile afin de transformer une oeuvre bidimensionnelle en oeuvre tridimensionnelle. Pour nous permettre de rendre notre oeuvre plus réaliste ,nous pouvions utiliser le clair-obscur qui permet l'apparition plus précise des ombres et qui est très bien utilisé dans les oeuvres 260 et 242 par exemple.

    il y a environ 3 ans
  • InesB3°4

    Pour ces travaux nous avions dû utiliser différents langages et moyens plastiques afin de suggérer la profondeur, le relief ou le volume dans notre oeuvre. Tel que nous montre l'oeuvre n°252, nous pouvions également jouer avec la lumière, les formes,les nuances et les proportions afin de rendre plus réelle nos œuvres. Nous avions la possibilité d'utiliser l'espace suggérer ou l'espace littéral. De plus, le simple fait de modifier le subjectile, pouvait intensifie l'effet de tridimensionnalité. J'apprécie beaucoup l'effet d'optique que nous offre nos travaux, en plus de jouer avec nos yeux, ces œuvres jouent avec nos esprit.

    il y a environ 2 ans

Ajouter vos commentaires

Ajouter un commentaire en tant qu'invité :

0 / 700 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir moins de 700 caractères
Pour information, l'adresse IP de votre ordinateur sera enregistrée quand vous cliquerez sur Envoyer.